Conseils : 09 52 86 88 82
Livraison gratuite dans le monde entier
Maison Le Duc
Les différences entre les chaussures richelieu et derbies homme et femme

Les différences entre les chaussures richelieu et derbies homme et femme

Bien qu’un proverbe dise : l’habit ne fait pas le moine, le choix de la tenue vestimentaire véhicule un message et peut être perçu comme un moyen d’affirmer son identité. De ce fait, un accent particulier est mis sur le choix des bons accessoires. Une fois cette première étape achevée, rien de mieux pour parfaire son style que le choix d’une belle paire de chaussures.

Cet article met en exergue deux paires de chaussures, appréciées à la fois par la gent féminine et masculine à savoir les chaussures Richelieu et les derbies. SI vous faites partie des personnes éprouvant des difficultés à différencier ces paires de chaussures, sachez que vous êtes à la bonne adresse. Cet article est fait pour vous, et les moments de confusion ne seront plus qu’un lointain souvenir pour vous.

Les garants de la chaussure

Les derbies sont à la base des chaussures basses, constitués de deux garants. Qui sont des pièces rapportées sur la chaussure, elles permettent à la chaussure de s’adapter à la morphologie du pied. En effet, les garants permettent de régler le laçage avec la possibilité de s’écarter totalement ce qui donne un libre accès au pied.

Par contre sur un richelieu, il n’existe pas de pièces rapportées sur la chaussure, les garants font partie de l’empeigne. L’empeigne se définit comme la partie supérieure de la chaussure qui va du cou-de-pied jusqu’à la pointe de la chaussure. Ce type de chaussure est réservé aux personnes ayant un cou-de-pied fin.

Les différents laçages

La derbies grâce à ses garants offre un laçage ouvert, grâce aux œillets visibles sur l’empeigne qui facilitent la mise en place des lacets. En d’autres termes, les deux empiècements permettent à la chaussure de s’adapter à la morphologie du pied. De ce fait, le laçage correspond au besoin et favorise le confort de la chaussure.

Sur un richelieu, l’inexistence de garants rapportés sur la chaussure conduit à un laçage fermé. En effet, en raison de son mode de conception à savoir : la présence d’œillets sous l’empeigne les garants s’ouvrent très peu et forment un V. Ce qui permet au pied de passer. Une fois lacés, les deux bords de la chaussure viennent se toucher. Ce type de chaussure est idéal pour des cous-de-pied fins.

La présentation visuelle

S’agissant d’une derbies, les quartiers c’est-à-dire la partie sur le côté de la chaussure sont cousus sur la partie avant de la chaussure encore appelée la claque.

En ce qui concerne le richelieu, pour reconnaitre la chaussure il faut faire l’opposé du mode de reconnaissance du derby. En d’autres termes, le richelieu se reconnait par la claque qui est cousue sur les quartiers.

Les variantes de ces chaussures

Bien que les derbies se reconnaissent facilement grâce à leur système de laçage, il existe également des variantes. Plus précisément, les Monk en français boucle. Il s’agit des derbies sans lacets qui se ferment à l’aide de boucles sur le côté.

La chaussure Richelieu, reste quant à elle assez formelle et n’offre pas de variante. C’est une référence, voir un indispensable pour se sublimer en matière de tenue formelle. En opposition aux derbies, qui offrent un large choix de tenue.

 

Conclusion

Qu’il s’agisse d’une chaussure derbies ou Richelieu, elles sont des incontournables du dressing aussi bien masculin que féminin. Les éléments précédents facilitent la distinction de ces deux paires de chaussures. Comme rappel, le principal élément de différence est le laçage qui est ouvert pour la derbies et fermé pour le richelieu. Dès à présent, soyez confiant lors de vos achats et prenez en considération votre coup-de-pied ainsi que votre tenue.

 

 

 

 

 

 

Partager sur :
Besoin de plus d'informations ?
Contactez-nous
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.